Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Défense

L’enjeu est triple : il faut donner à nos armées les moyens d’assurer notre souveraineté, nous mobiliser pour une Europe de la défense, et renforcer les liens entre armée et nation.

Nous porterons progressivement le budget de la défense à 2% du PIB en 2025. Cet effort est nécessaire, pour faire face au renforcement des effectifs post-attentats et pour moderniser nos équipements, mobilisés sur plusieurs fronts.

  • Nous engagerons la modernisation de la force de dissuasion nucléaire, garante de la sécurité de la France. Cet effort concernera ses composantes sous-marines et aéroportées.
  • Nous continuerons de renouveler les équipements conventionnels pour permettre la préservation de notre autonomie, de notre efficacité et de la sécurité de nos soldats. L’ensemble des forces est concerné : drones et satellites pour le renseignement, avions de transport, patrouilleurs maritimes, véhicules de combat.
  • Nous maintiendrons la force opérationnelle terrestre à 77.000 hommes, effectifs nécessaires pour maintenir le niveau d’engagement actuel de nos troupes, tout en leur laissant le temps nécessaire pour s’entraîner et se reposer.
  • Nous renforcerons la priorité en matière de cyberdéfense et de cybersécurité. Nous l’avons vu lors des élections américaines, Internet est un nouveau terrain d’opération des conflits et des tensions. Il en va de notre souveraineté.

Les commentaires sont fermés.